Isolation des combles perdus : qu’est-ce qu’il faut faire ?

Isolation des combles perdus : qu’est-ce qu’il faut faire ?

Les combles perdus, accessibles ou non, nécessitent une isolation efficace, un confort garanti et des économies d’énergie importantes. L’isolation des combles perdus permet généralement d’obtenir un rendement thermique élevé, car il n’est pas nécessaire de respecter la limite d’épaisseur d’isolation. En été, les plafonds isolés protègent le salon de la chaleur. 

Qu’est-ce qu’un comble perdu?

Vous avez un comble perdu s’il n’y a pas de pièce chauffée directement sous les panneaux de plafond. Le comble perdu représente donc un espace vide et non chauffé sous le toit entre l’espace chauffé de la maison et la surface extérieure non chauffée. En fait, c’est une zone tampon à travers laquelle la chaleur circule de l’intérieur vers l’extérieur. Pour réduire ces pertes de chaleur, il est nécessaire d’isoler le grenier et, principalement, au bon endroit. Dans le cas des combles perdus, le grenier doit être isolé, car il est l’interface entre l’espace chauffé et l’air froid extérieur. 

A lire en complément : Conseils à suivre pour bien acheter un bien immobilier

Il existe plusieurs solutions pour isoler les greniers perdus: souffler, placer des panneaux rigides ou semi-rigides, ou placer de la laine à dérouler. 

Panneaux rigides

Des panneaux isolants rigides peuvent être installés. Cette technique d’isolation est moins utilisée dans les greniers perdus car elle n’est pas plus avantageuse que le soufflage ou le laminage de la laine, et l’isolation utilisée est souvent plus coûteuse. L’isolation rigide ou semi-rigide est le plus souvent utilisée dans les penthouses meublés car elle est facile à installer sur la section de toit. 

A lire aussi : Diagnostics immobiliers : les nouvelles mesures pour 2020

Isolants à dérouler

Si vous avez un accès facile à votre comble perdu, vous pouvez opter pour une isolation flexible. Le plus souvent, il s’agit de laine minérale. L’isolation est posée en bandes et généralement en deux couches superposées et croisées. Cela augmente l’épaisseur globale de l’isolant et donc la résistance thermique. Elle a également un effet positif sur l’élimination des ponts thermiques, car la double couche réduit le problème des discontinuités dans l’isolation. Pour plus d’options, vous pouvez vous adresser a un spécialiste, comme conseils-isolations-france.com.  

Il peut être judicieux d’installer un pare-vapeur sur la surface du sol avant d’installer l’isolant afin de limiter les problèmes d’infiltration et d’humidité qui nuiraient à la performance de l’isolant. 

Épandage et soufflage

La technique de soufflage est le plus souvent utilisée pour isoler les combles perdus. Il consiste à souffler de l’isolant lâche sur le plancher du comble perdu. Cela nécessite l’utilisation d’une machine, d’une carte ou d’un ventilateur pour déchiqueter l’isolant en flocons, puis le souffler dans le comble perdu. Les isolants les plus couramment utilisés sont la laine de verre et la ouate de cellulose. 

Cette technique a l’avantage de couvrir parfaitement le sol, sans oublier tous les coins et recoins. C’est également la technique préférée lorsque le comble perdu n’est pas disponible. Il suffit d’un volet pour passer à travers la buse du souffleur et prolonger l’isolation. 

Lorsque le grenier est disponible, vous pouvez également choisir l’isolant en flocons, une technique très similaire au soufflage, mais sans l’utilisation d’une machine. Ensuite, l’installation se fait à la main et l’isolation doit être achetée directement sous forme de flocons.