Serrure rouillée : décaper ou remplacer ?

Serrure rouillée : décaper ou remplacer ?

La clé d’une maison sûre réside en premier lieu dans une serrure solide. Si celle-ci rouille, elle expose les résidents à différents risques. Et surtout, l’ouverture de la porte peut devenir problématique. Les raisons d’une telle dégradation peuvent être multiples : vétusté de la porte, exposition du verrou au froid de l’hiver ou à un taux élevé d’humidité, etc. Pour faire front à une serrure rouillée, il faut savoir adopter les bons gestes dont décapage ou remplacement.

Serrure souillée : la solution du décapage

Une serrure rouillée n’est pas chose rare sur une porte ancienne. Le gel et l’humidité qui s’y alternent l’attaquent et la dégradent. Ils provoquent ainsi l’apparition de traces de corrosion et d’une couleur cuivrée à sa surface. Pour ne pas que le mécanisme d’ouverture de la porte ne s’endurcisse ou ne se bloque, il est impératif d’agir. Pour cela, il faut décaper la serrure rouillée. Une telle opération peut être réalisée par soi-même. Tout ce qu’il faut, c’est quelques outillages. On commence par protéger le loquet avec de l’adhésif placé sur les pourtours du boîtier. Cela protègera la porte des opérations postérieures. On passe ensuite au grattage des parties du verrou endommagées par la rouille. Pour faciliter cette étape, on peut utiliser un produit décapant. Puis, il suffit de brosser et de polir le boîtier pour lui rendre son éclat. Si la serrure grince encore malgré ces démarches ou est difficile à ouvrir, il est conseillé de la remplacer. Si nécessaire, faire appel à un artisan serrurier professionnel.

Mieux vaut prévenir que polir


Avec le temps et les caprices de la météo (variation de températures et humidité), la rouille apparaît aisément sur une serrure. Toutefois, il est possible d’enrayer ce phénomène en l’entretenant régulièrement. Cela permet de ralentir les effets d’usure et de limiter les dommages sur le verrou de porte. Cela aide aussi à conserver la solidité du loquet. Pour maintenir son état à flot, il suffit d’employer des produits adaptés. On peut y appliquer un traitement antirouille ou bien l’enduire de peinture pour mieux le protéger. A noter qu’il est essentiel de nettoyer la serrure de l’extérieur comme de l’intérieur. La rouille peut s’infiltrer à jusqu’à son mécanisme interne et générer un blocage.

Dernier recours contre la serrure rouillée : le remplacement

Lorsqu’une serrure est en piteux état, il arrive que le décapage et l’entretien ne suffisent plus pour lui redonner une seconde vie. Dès lors, il faut la remplacer.
Il existe différents modèles de verrous de porte disponibles sur le marché. La plupart sont plus résistants et requièrent moins d’entretien par rapport aux serrures d’il y a 10 ans. On distingue de nos jours deux grands types de cet accessoire de sécurité :
• serrure en applique : il s’agit d’un verrou apparent, c’est-à-dire visible sur la porte. Ce type de serrure est facile à installer avec une perceuse et quelques outils primaires. Il est essentiellement composé de deux boîtiers (principal et récepteur), d’un cylindre, et d’une serrure.
• serrure à encastrer : ce genre de verrou est intégrable à la porte et est non visible. Il est moins sensible aux effets de rouille car moins accessible. Toutefois, il est plus difficile à installer. Pour cause, il dispose d’un mécanisme plus complexe. Ce qui peut nécessiter l’intervention d’un artisan serrurier.